Liège isolation bouchon revetement
Quantité 0
Total 0,00 €
   Nos Produits

 
   Informations

ISOLATION PHONIQUE

 

 

 

Correction phonique :

Dans un local, le son émis par une source sonore se réfléchit sur toutes les surfaces et persiste après que la source sonore se soit tue : ce phénomène s’appelle la réverbération.

Le temps de réverbération est le temps nécessaire pour que l’intensité du son résiduel devienne un million de fois plus faible que le son primitif.

 

Un temps de réverbération élevé donne origine à de mauvaises conditions acoustiques : il faut revêtir les murs, le plafond et le plancher d’un matériau absorbant caractérisé par son coefficient moyen d’absorption :

 

10 mm = 0,3 %, soit une absorption des bruits de 30 %.

 

Affaiblissement des bruits extérieurs :

Liège 30 mm = affaiblissement moyen 30 dB

Liège 15 mm = affaiblissement moyen 4 dB

 

Questions acoustiques :

Quels sont les problèmes de bruit dans une pièce et les applications possibles du liège ?

 

En matière de bruit, cinq types de problèmes importants peuvent se poser.

Les trois premiers visent l’isolation acoustique d’une pièce d’un logement vis-à-vis des logements ou autres locaux voisins :

 

On entend « trop bien » les conversations, la radio, la télévision … des voisins.

Il faut augmenter l’isolation acoustique contre les bruits dits « aériens ». Cela se réalise à l’aide de procédés bien étudiés de renforcement. Mais dans presque tous les cas, il est nécessaire de faire au préalable un diagnostic sérieux qui permet de déceler les voies prépondérantes de transmission des bruits :

 

  • des bruits de pas ou de chutes d’objets sur le sol sont susceptibles de gêner vos voisins.

Il faut augmenter l’isolation vis-à-vis des bruits d’impact en remplaçant le revêtement  de sol existant par un autre plus efficace. Là le liège peut permettre de résoudre le  problème grâce aux dalles de sol.

 

  • les robinets ou appareils divers créent des bruits gênants. Il faut d’abord vérifier le réglage et l’entretien de ces appareils (remplacement d’un clapet de robinet, détartrage d’un brise-jet …) Si le résultat n’est pas concluant, il est préférable de les remplacer par d’autres réputés pour leur caractère silencieux ou de les désolidariser des parois du bâtiment

 

  • le troisième problème est relatif à l’isolation acoustique vis-à-vis des bruits extérieurs, qu’il s’agisse de bruits d’avions, de circulation routière ou ferroviaire. Les façades et essentiellement les fenêtres sont à traiter (étanchéité des châssis, vitrages plus épais …).

 

  • enfin le quatrième type de problème d’isolation est lié à une recherche du confort interne à un logement et se traduit par la correction acoustique d’un local. Le liège peut y contribuer efficacement.

La correction acoustique d’un local est la technique qui consiste à obtenir une ambiance sonore bien adaptée à l’émission et à l’écoute des sons qui y sont produits.

 

Lorsqu’un bruit est émis dans une pièce il se produit des ondes qui se réfléchissent sur les parois. Cela provoque des phénomènes d’échos et donne au local une certaine réverbération. Lorsque les parois sont revêtues d’un matériau absorbant acoustique tel que le liège, les échos gênants sont atténués et la réverbération diminue, ce qui rend le local plus agréable.

 

Mais l’absorption par un matériau dépend de la fréquence des sons émis. Elle n’est pas la même dans les fréquences graves (les basses d’une chaîne haute fidélité), les fréquences moyennes (celles qui sont les plus importantes dans les bruits de conversations) et les fréquences aiguës (tels que les sifflements).

 

Le traitement acoustique de la pièce doit permettre l’absorption régulière des sons de fréquences différentes de manière à avoir la réverbération souhaitée.

 

Pourquoi le liège est-il un absorbant acoustique ?

Parce qu’il est constitué naturellement de 95 % de gaz inerte.

 

Quels types de fréquences absorbe le liège et peut-on, avec du liège, effectuer une correction acoustique poussée, c'est-à-dire absorber les graves, le moyennes et les aiguës ?

Suivant son épaisseur et son mode de pose, le liège peut absorber des fréquences différentes. Ainsi :

-          les revêtements peu épais (2,5 à 4 mm) absorbent les aiguës ;

-          les revêtements plus épais (5 mm et au-dessus) absorbent les aiguës et les moyennes, en sous couche sur le sol, un liège de 5 mm permet de réduire considérablement aussi bien les bruits d'impact que les bruits aériens

-          le liège, posé de manière à ménager un vide d’air entre lui et le mur à revêtir absorbe les fréquences graves, moyennes et aiguës. Cette efficacité peut être obtenue :

a)      ou bien en collant du liège de plus de 5 mm d’épaisseur sur des tasseaux ou des bandes en aggloméré de bois fixés à la paroi à traiter (recouvrir le liège de placo ou autres matériaux rigide).

b)      ou bien en collant un revêtement en liège mince sur un contre plaqué ou un panneau de particules mince de 5 à 10 mm d’épaisseur, lui-même fixé sur des tasseaux.

 

 

 

Les qualités antivibratiles du lièges permettent également d'isoler des appareils ou outils particulièrement bruyants à cause vibrations qu'ils propagent par le sol.

 

                             

 
 

 

COMPORTEMENT PHONIQUE DU LIEGE (agglo)

Réduction bruits d’impacts *

20 dB BF (graves 100-315 Hz)

40 dB MF (médiums 400-1215 Hz)

30 dB HF (aigus 1600-4000 Hz)

Réduction  bruits aériens *

30 dB BF (graves 100-315 Hz)

35 dB MF (médiums 400-1215 Hz)

34 dB HF (aigus 1600-4000 Hz)

Absorption phonique en 50 mm

40% à 400 Hz / 50% à 3500 Hz

 

(* Tests effectués avec 30 mm de liège + 20 mm de plâtre)

 

Grâce à sa structure cellulaire compacte et souple, le liège absorbe un maximum des ondes (bruits) reçues.

.

L'isolation phonique ou acoustique s'étudie à 3 niveaux :

 

- Correction acoustique d'une ambiance : réduction du niveau sonore en dB (décibels) et réduction du temps de réverbération.

- Isolation acoustique de la transmission des bruits aériens : réduction des transmissions sonores (voix, appareils, …) provenant de l'extérieur (salles contiguës ou extérieur) et se propageant par les parois, planchers, couvertures, et aussi portes et fenêtres.

- Isolation acoustique des bruits de percussion : réduction de bruits d'impacts sur les dalles et transmis par étage.

Dans ces 3 cas, le liège expansé permet de "casser" les propagations sonores.

 

Les isolants dit "mince" doivent, pour être efficace, avoir un vide d'air qui rend leurs comparatifs ainsi que leurs coefficients d'absorption trés aléatoires.

 

Conditions générales de vente | Mentions légales | Livraison | Paiement | Plan du site
SDC Mosaïc - Tous droits réservés © 2017 .